Menu

De l’art de faire plusieurs choses à la fois

15 mai 2016 - Romans

Quand je veux taquiner mon homme, je lui sors la traditionnelle réplique selon laquelle les femmes savent faire deux choses à la fois -contrairement aux mecs. Mais force est de constater qu’entre théorie et réalité, il y a un léger… fossé !

Je n’ai pas réussi à me consacrer à mes cours de toute l’année (2ème année de licence lettres modernes à distance), car j’étais trop prise par mon boulot. La pression a été trop forte et dans un contexte toujours plus tendu, j’ai protégé avant tout mes arrières (pas le moment de se faire virer pour manque d’implication). Depuis quinze jours, le bureau semble être un autre monde. Je suis en congés pour passer mes partiels et ne fais plus que ça ; lire mes cours, préparer les examens, me lever à 6h30 pour être dans l’amphi de la fac à 9h. Mais mercredi 18 mai, ce sera terminé. Du moins, en attendant de savoir si je dois passer ou non les rattrapages en juin. Je suis impatiente d’en voir le bout. En fait, c’est épuisant de reprendre ses études à presque trente ans et on a parfois le sentiment de ne pas être à sa place. Mais en même temps, c’est un tel bonheur quand, après quatre heures à gratter sa feuille comme une furie, on ressort contente de soi, fière d’avoir produit un beau devoir !

Je ne sais donc pas faire deux choses à la fois. Mais je me console en me disant qu’en se consacrant de manière plus entière, plus « absolue » aux choses comme aux gens, on en retire aussi une sensation de travail bien fait, on s’éparpille moins en quelque sorte. Et puis très vite, d’ici une semaine, je vais pouvoir me remettre à lire, à écrire sur le blog : cette pensée me procure une de ces joies ! Je suis très mal à l’aise vis à vis des éditeurs ou auteurs qui m’ont adressé leurs livres et pour lesquels je n’ai toujours pas publié de critique… donc on va remédier à tout cela. J’ai tellement hâte de faire de nouvelles découvertes, de replonger dans de belles histoires.

Je viens d’ailleurs de terminer aujourd’hui même le roman de Karine Viggers, La mémoire des embruns, que Le Livre de Poche m’a fait parvenir en avril. Je prépare ma critique et la poste très vite (demain j’espère). Jeudi dernier, j’ai aussi participé à l’opération Masse Critique de Babelio. J’ai choisi trois titres et c’est Topaz, d’Hakan Günday, qui m’a été attribué. C’est un auteur turc dont on a beaucoup parlé au sein du comité de sélection du prix de la Porte Dorée ; son livre Encore avait de nombreux fans, mais nous n’avons pas pu le faire figurer dans la sélection, car les statuts du prix imposent le choix de textes écrits en français. Je n’ai pas lu Encore ; mais je vais pouvoir lire Topaz !

Je vous dis donc à très très vite mes chatons. Vous me manquez tellement ! N’hésitez pas à me faire un ptit coucou, en ce moment les seuls commentaires du blog sont des robots spameurs…

2 réflexions sur “ De l’art de faire plusieurs choses à la fois ”

Kidae

Contente de te lire. A très vite pour lire tes avis !

Répondre
Manoulivre

Merci à toi Kidae d’être passée ! Ca fait trop plaisir ! Je devrais publier aujourd’hui normalement 🙂

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *