Menu

En attendant demain

26 février 2015 - Coup de coeur, Prix de la Porte Dorée, Romans
En attendant demain

Anita et Adam ont la vingtaine quand ils se rencontrent à Paris. Ils y font leurs études mais viennent d’ailleurs : Anita d’une île de l’océan indien, Adam de province. Ils vont s’aimer, faire un enfant ensemble. Jusqu’au drame…

Aux premières pages du roman, quelques indices nous sont donnés pour pressentir que quelque chose de terrible s’est produit. Jusqu’à la fin, nous chercherons quoi, comment et pourquoi. Il ne s’agit pas d’une intrigue policière, où le but serait de trouver l’identité de la victime ou du coupable. Il s’agit d’une histoire d’homme et de femme, de leurs choix de vie, de leurs choix tout court. De ce qui nous amène là où nous sommes. Des rêves que l’on perd en chemin, des nouveaux que l’on s’invente. C’est une histoire d’amour, avant tout. L’amour d’un couple, l’amour de deux parents pour leur fille, l’amour de deux individus pour une étrangère qui va bouleverser leur vie.

Si j’ai eu un peu de mal à rentrer dans le roman, j’ai été ensuite, au fil des pages, totalement happée, hypnotisée par l’écriture et l’histoire. En attendant demain aborde subtilement le désir qui s’étiole, la confrontation de nos rêves les plus chers avec la réalité. Les années qui passent sur les corps et les esprits, affirment les caractères ou les transforment. Il questionne l’exil, intérieur et géographique. Notre désir d’être intégrés, admirés, aimés. Il pose aussi la limite de la création, quand celle-ci se fait au dépend des muses. Autant de thèmes qui touchent le lecteur par leur humanité et leur universalité.

Anita, Adam, Adèle et Laura laissent chacun, à leur mesure, une petite trace en nous une fois le livre refermé. C’est une preuve à mon sens du talent de Nathacha Appanah. Son écriture fluide et sensible analyse merveilleusement bien les petites lâchetés, les pieux mensonges ou l’égoïsme de ses héros. Je garde encore en mémoire, plus d’un mois après l’avoir lu, certains passages du texte. Parce qu’il s’agit d’un roman intelligent, subtil, bien mené. Je n’avais jamais lu cette auteure, mais elle m’a vraiment conquise. Ce qui tombe plutôt bien, puisqu’un autre de ses livres, Le dernier frère, m’attend dans ma bibliothèque…
Si vous voulez lire une histoire d’amour sans pathos ni clichés, traitée avec talent et poésie, assaisonnée de drame et de beaucoup d’émotion, En attendant demain est fait pour vous !

 

En attendant demain, de Nathacha Appanah. Editions Gallimard. 191 pages. 2015.

Ce roman a été lu dans le cadre du Prix de la Porte Dorée

 

4 réflexions sur “ En attendant demain ”

Manoulivre

Merci Virginie ! pardon pour cette réponse tardive… Le dernier frère est déjà dans ma bibliothèque et sera certainement dans mes bagages lors de mes prochaines vacances…
@la Comète ; je pense que ce livre va te plaire ! En plus l’auteure est très sympathique, ce qui ne gâche rien (pour avoir eu l’occasion de la croiser plusieurs fois avant de l’avoir lue, c’est une nana hyper accessible…)

Répondre
Virginie

Je l’ai lu la semaine dernière et j’aime beaucoup Nathacha Appanah ! Si tu veux en lire un autre, je te conseille, au choix, « Le dernier frère » ou « Les rochers de la poudre d’or », très bons aussi !

Répondre
Une Comete

elle est passée à La Grande Librairie jeudi dernier et sa présentation de son livre faisait très envie. En résumé je le veux

Répondre
Manoulivre

Merci Virginie ! pardon pour cette réponse tardive… Le dernier frère est déjà dans ma bibliothèque et sera certainement dans mes bagages lors de mes prochaines vacances…
@la Comète ; je pense que ce livre va te plaire ! En plus l’auteure est très sympathique, ce qui ne gâche rien (pour avoir eu l’occasion de la croiser plusieurs fois avant de l’avoir lue, c’est une nana hyper accessible…)

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *