Menu

La Nuit des Livres à la Garenne-Colombes

27 juin 2014 - Festivals et Rencontres

En marge des grandes manifestations littéraires a eu lieu le vendredi 27 juin La Nuit des Livres, à la Garenne-Colombes. A l’origine du projet, Nathalie Iris et sa librairie Mots en marge. Cette libraire indépendante et passionnée organise depuis quelques années déjà des rencontres entre auteurs et lecteurs.

Cette année, elle a mis les petits plats dans les grands. En guise de parrain pour l’évènement : David Foenkinos et pour marraine Katherine Pancol.
97387797
(De gauche à droite : Nathalie Iris, David Foenkinos et Katherine Pancol)

Sous la halle du marché, se sont retrouvés des auteurs pour des dédicaces et des échanges avec le public…
La liste des écrivains invités : Cristina Alonso, Ingrid Astier, Mohammed Aissaoui, Dominique Barberis, Laura Berg, Diane Brasseur, Elisabeth Barillé, Michel Canesi & Jamil Rahmani, Sandrine Collette et Maud Begon (illustratrices), Frédérique Deghelt, Alice Ferney, David Foenkinos, Emilie Frèche, Emmanuel Grand, Cécile Ladjali, Carole Martinez, Véronique Olmi, Véronique Ovaldé, Katherine Pankol, PEF, Anne Plantagenet, Frédéric Petracca, Philippe Routier, Gilbert Sinoué, Grégoire Thonnat.

A 19h30, Nathalie Iris a commencé son discours d’inauguration. David Foenkinos en a profité pour expliquer que la librairie Mots en marge a été un de ses premiers lieux de dédicace.
97388748
Entre David Foenkinos et Nathalie Iris, les quatre écrivains sélectionnés pour le Prix Mots en marge : de gauche à droite, Laura Berg (Second Portrait d’Irina), Diane Brasseur (Les Fidélités), Emmanuel Grand (Terminus Belz) et Dominique Barberis (La vie en marge)

Qu’est-ce que le Prix Mots en marge ? La sélection des quatre livres cités plus haut et leur lecture par environ 75 lecteurs de la librairie. Le gagnant ? Emmanuel Grand, pour son premier roman, Terminus Belz. L’auteur a gagné 150 euros de chèques livres ; Nathalie Iris lui a aussitôt précisé qu’il n’était pas obligé de les dépenser dans sa librairie, ce qui a fait rire le public…ainsi qu’un stylo (plutôt pratique, pour un écrivain).
97633611
Seul petit bémol, je m’attendais à plus d’animations ; le gros de l’évènement consistait surtout en une vente avec dédicace des livres par les auteurs. Mais tenons compte du fait que c’était la première année et que je suis partie assez tôt dans le soirée…je pense en toute honnêteté que j’ai dû louper des choses !

J’ai pu cependant parler avec Cécile Ladjali, que j’avais trouvé brillante lors de son passage à la Grande Librairie. Non seulement elle l’est (brillante) mais en plus elle est adorable ! Professeur à la Sorbonne Nouvelle, nous avons discuté de l’enseignement universitaire, des livres…et je me suis promis de la lire très vite. Une très jolie rencontre, en tout cas ! J’ai aussi parlé avec la charmante Diane Brasseur et prévois de lire son premier roman, Les Fidélités.
97630539
(Dans la librairie)

En définitive, ce fut une soirée plutôt agréable. L’ambiance était détendue, bon enfant. De nombreux bénévoles étaient présents pour aider au bon déroulement de la soirée. On sent beaucoup d’énergie autour de Nathalie Iris et sa librairie, visiblement très appréciée du quartier et de ses habitants. Tout cela a donné une bonne dose de convivialité ! J’ai aimé le principe de cet évènement qui consiste à mélanger les auteurs et les lecteurs, une librairie avec des commerçants du quartier et surtout qui fasse vivre une petite ville de banlieue au rythme des livres ! Installée à Asnières, je suis pour ma part ravie que le 92 ait son lot de manifestation de ce genre…

J’espère que l’année prochaine verra naitre des débats ou des conférences, pour encore plus d’échanges !

Pour plus d’informations sur la librairie Mots en marge : c’est ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *